/ Accueil / English
justifier les textes

Justifier les textes sur votre site Web, c’est non !

Une fausse bonne idée

Lorsque vous préparez le visuel de votre site Web, il est parfois tentant de justifier les textes. 

Vous justifiez vos publications lorsque vous étiez écoliers et vous justifiez peut-être les textes que vous produisez dans votre quotidien professionnel. Il serait donc logique d’étendre cette pratique à votre site Web, non?

En réalité, la justification des textes sur le Web n’est pas souhaitable! Elle crée de nombreux problèmes d’affichage tout en n’ayant pas vraiment d’avantages.

Une façon de faire qui vient des médias imprimés

La pratique de l’alignement justifié remonte aux débuts de l’imprimerie. À cette époque, pour que les caractères mobiles tiennent en place, on les coinçait dans un cadre en ajoutant des valeurs d’espacement pour combler chacune des lignes. Cela créait donc des pavés de texte qui étaient alignés à la fois à gauche et à droite, formant un rectangle.

Cette façon de faire est toujours utilisée aujourd’hui dans le monde des médias imprimés : livres, journaux, revues, publications académiques, etc. Le principal intérêt de l’alignement justifié est son apparence uniforme et soignée.

Exemple de textes justifiés vs alignés à gauche

Néanmoins, les pavés de textes justifiés présents dans les publications imprimées demandent des ajustements. En effet, les spécialistes utilisent les césures (coupures de mots) et interviennent au niveau des espacements entre les lettres et entre les mots pour créer des visuels harmonieux.

C’est différent sur le Web !

Les pages Web sont très différentes des publications imprimées : 

  • elles sont visionnées sur différents appareils (téléphones, tablettes ou ordinateurs) et dans différents sens (téléphone à la verticale, tablette à l’horizontale, etc.) Selon les résolutions, le contenu responsive est donc réorganisé pour être affiché de manière optimale;
  • on parcourt le contenu en ligne en faisant défiler le contenu verticalement ou horizontalement, avec une souris, un doigt, un crayon, etc. plutôt que de tourner les pages;
  • la lecture sur le Web se fait différemment. Les internautes recherchent souvent des informations précises. Les distractions y sont aussi plus nombreuses et plus facilement accessibles lors de la lecture de textes sur le Web que sur un support imprimé. On peut penser par exemple aux publicités intégrées dans les articles, aux liens vers d’autres contenus ou aux nombreux onglets qui sont souvent ouverts dans le haut de notre fenêtre de navigation.

Ces caractéristiques auront un impact sur les raisons qui expliquent pourquoi il est préférable de ne pas justifier les textes sur un site Web.

Pourquoi devrait-on éviter l’alignement justifié sur le Web ?

Pour obtenir des pavés de textes esthétiques

Pour qu’un texte puisse être justifié, donc que toutes les lignes aient la même largeur, l’espacement entre les mots s’ajuste. Cela crée des trous, appelés aussi lézardes ou rivières, dans le pavé de texte, ce qui est visuellement inesthétique, casse le rythme visuel et crée une distraction lors de la lecture. 

La présence de ces trous est particulièrement problématique sur le Web parce que les stratégies pour les éviter sont presque inexistantes. En effet, les césures sont peu utilisées et il est laborieux d’intervenir sur l’espacement entre les lettres. De plus, la largeur des pavés est souvent réduite par rapport à la norme dans le monde de l’imprimé, ce qui crée encore plus de trous. Enfin, comme les largeurs des blocs de textes responsives changent selon la résolution de l’écran, il est difficile de pouvoir ajuster convenablement dans toutes les situations.

justifier les textes

Vous vous évitez donc bien des soucis visuels en choisissant de justifier les textes de votre site Web à gauche.

Pour améliorer la lisibilité

Comme mentionné précédemment, la lecture sur le Web se fait par défilement sur la page Web. Ce fonctionnement fait en sorte que l’internaute peut plus facilement se perdre dans le contenu, ce qui le poussera à se désintéresser de ce qu’il est en train de lire. 

Pour remédier à la situation, on prévoira des variations dans la mise en page : ajouts d’images, changements de l’épaisseur ou de la taille des caractères typographiques, augmentation des espaces négatifs, etc. Cela crée des repères visuels qui aident à s’orienter dans le contenu.

L’ajustement justifié, avec ses marges égales, vient renforcer l’impression d’uniformité de la page Web. En utilisant plutôt l’alignement à gauche, la forme des pavés de textes est inégale à droite, ce qui contribue à créer des repères visuels pour les internautes.

Pour permettre une meilleure accessibilité

Le site Web Content Accessibility Guidelines (WCAG) est une référence dans le domaine des recommandations pour améliorer l’accès des sites Web aux personnes avec des handicaps. Vous devinerez qu’il suggère d’éviter l’alignement justifié des textes, qui est particulièrement problématique pour les personnes dyslexiques qui représentent environ 10% de la population. Le WCAG suggère plutôt d’aligner le texte en drapeau à gauche, un conseil qui permettra à votre site d’être apprécié par tous.

L’alignement à gauche fait l’unanimité

Vous remarquerez que la plupart des textes sur le Web sont alignés à gauche, pour les raisons qui ont été expliquées plus haut. Même les sites de journaux, dont les versions papier présentent des textes justifiés, utilisent l’alignement à gauche.

L’équipe derrière WordPress abonde dans le même sens : en 2016, lors du lancement de la version 4.7 de WordPress, elle avait fait le choix de retirer le bouton permettant de justifier le texte, sous prétexte que cela nuisait à la lisibilité :

Aux États-Unis, le U.S. Securities and Exchange Commission (SEC) recommande, lui aussi, dans son guide de mise en page, d’éviter l’alignement justifié.

Chez Wenovio, nous vous suggérons de suivre la majorité et d’aligner vos textes à gauche. Cette façon de faire n’a que des avantages : elle est simple, esthétique, accessible et agréable lors de la lecture.

Auteur.e de l'article

Émilie Demers Moreau

Designer graphique
Diplômée de l’École de Design de l’UQÀM depuis 2011, Emilie aime jouer avec formes et couleurs pour construire des images qui vous ressemblent. Son sens aiguisé de l’analyse et son œil graphique lui permettent de répondre précisément aux besoins de ses clients, que ce soit à l’imprimé, sur le web ou lors de présentations numériques. Curieuse de nature, elle est constamment à la recherche de nouvelles façons de vous faire rayonner.

À découvrir sur notre blogue

2018-01-11

Suppression des boutons Souligné et Justifié dans l’éditeur de WordPress

Gilles Duquerroy / Flexocodeur

Depuis le version 4.7 de WordPress (décembre 2016), les boutons Souligné et Justifié ont disparus de l’éditeur. Quelles sont les raisons qui ont décidés  les développeurs à prendre cette décision?

Lire la suite
2020-02-25

10 mots et acronymes du Web à connaître et comprendre

Davyd Quintal / Directeur des solutions novatrices

Mots et acronyme incontournables pour vous y retrouver et pour discuter du Web efficacement avec votre agence de communication numérique.

Lire la suite
2020-05-12

Image de marque : comment choisir les couleurs ?

Émilie Demers Moreau / Designer graphique

Votre image de marque est le point de départ et l’un des éléments les plus importants des communications de votre entreprise.

Lire la suite
2021-11-30

Foire aux questions (FAQ) : 5 astuces pour maximiser ses bénéfices

Dominique Thomas / Traductrice agréée et réviseure agréée

L’art de rédiger la FAQ consiste à bien sélectionner les questions que vous y mettrez pour offrir du contenu pratique et qui vous met en valeur.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.