Habitudes de lecture sur Internet : écrire pour être lu - Wenovio
1-844-WENOVIO English

Habitudes de lecture sur Internet : écrire pour être lu

Lecture de 6 minutes

S’adapter aux habitudes de lecture sur Internet

Depuis plus de 20 ans, on étudie le comportement de lecture des internautes sur Internet. Comment se déplacent leurs yeux sur une page? Qu’est-ce qui retient leur attention? Comment concevoir du contenu qui répond aux façons de lire uniques au Web? Jetons un œil aux travaux éclairants du Nielsen Norman Group, une entreprise américaine de recherche en expérience utilisateur.

D’abord, une première étude menée en 1997 par le groupe conclut que 79 % des personnes balaient du regard le contenu d’une page et que seulement 16 % le lisent mot à mot. Les chercheurs obtiennent ces résultats grâce à l’oculométrie, une technique qui consiste à suivre et à enregistrer le mouvement des yeux sur un écran. On arrive ainsi à produire une carte de densité qui représente les endroits où les yeux se sont posés et la durée du regard.

Carte de densité de la lecture Internet
Exemple de carte de densité. Source : Flickr

Différents schémas de lecture

La carte de densité ci-dessus illustre bien un schéma de lecture fréquent relevé par le groupe, le schéma en « F ». Dans ce schéma, le lecteur accorde de l’importance au contenu situé dans l’espace supérieur gauche, lit les premières phrases, puis descend verticalement de façon lente, en lisant surtout les premiers mots des paragraphes.

Bien que cette façon de lire soit courante, le groupe considère qu’elle n’est pas optimale pour la communication de l’information et qu’il ne faudrait donc pas concevoir notre contenu Web en fonction de ce schéma.

D’autres schémas de lecture ont été observés dans l’étude de 1997 :

  • le schéma « étagé », où le regard s’arrête principalement sur les titres et sous-titres, sans trop s’attarder aux paragraphes;
  • le schéma « tacheté », où l’œil s’arrête sur certaines zones qui contiennent de l’information pertinente ou mise en évidence (dates, figures, tableaux, photos, etc.);
  • le schéma « engagé », le plus près de la lecture linéaire traditionnelle.

Nouvelles études : plus ça change, plus c’est pareil

Le Web a bien changé depuis 23 ans, mais pas nos habitudes de lecture! Ainsi, de récentes études menées par le Nielsen Norman Group confirment que les schémas de lecture n’ont pratiquement pas changé depuis 1997. Le comportement humain n’évolue pas à la même vitesse que la technologie. Nous avons encore tendance à survoler l’information pour trouver ce qui nous intéresse.

Par contre, l’apparition de nouveaux designs de pages Web a fait naître deux nouveaux schémas de lecture. Le premier est drôlement nommé le schéma « de la tondeuse à gazon ». L’œil se déplace de gauche à droite, descend, puis va de droite à gauche, et répète ce schéma jusqu’en bas de page :

Exemple de lecture sur Internet avec le schéma "de la tondeuse à gazon".

Le deuxième nouveau schéma porte le nom tout aussi ludique de « flipeur » (pinball). L’œil rebondit d’un endroit à l’autre sur la page selon la disposition des informations pertinentes. Ce schéma s’observerait surtout sur les pages de résultat des moteurs de recherche :

Exemple de lecture sur Internet avec le schéma "flipeur".

Pourquoi lisons-nous différemment sur le Web?

La lecture de pages Web se fait surtout en contexte d’utilité : nous cherchons des réponses à nos questions. Par souci d’efficacité devant l’immensité de renseignements maintenant accessibles, nous avons appris à survoler le contenu à la recherche de réponses.

Même les chercheurs universitaires, personnes disposant d’une excellente capacité de lecture attentive, lisent maintenant de cette façon. Le journaliste Yves Miserey s’est penché sur la question dans son dans son article du Figaro paru en 2009, Comment Internet transforme les habitudes de lecture. « En ouvrant les vannes de l’information à l’échelle planétaire, Internet a complètement modifié certaines façons de lire », indique-t-il d’entrée de jeu. « [Les chercheurs] jettent un coup d’œil au titre puis, très vite, s’il retient leur attention, ils vont au résumé ou aux figures, etc. Tous ces repères leur permettent finalement de ne pas avoir à lire. »

Sommes-nous donc devenus efficaces ou… paresseux? Un peu des deux, pourrait-on croire. « Les utilisateurs du Web sont occupés », observe le Nielsen Norman Group. Ils veulent s’en tenir aux faits et ne pas perdre de temps.

Conseils de rédaction pour faciliter la lecture

Maintenant, comment rédiger du contenu qui répond aux habitudes de lecture des internautes? Voici quelques conseils essentiels.

  • Utilisez des titres et des sous-titres clairs. Les lecteurs peuvent ainsi survoler la page et savoir ce qu’elle contient simplement à la lecture de ces titres. De plus, cette façon de faire optimise votre référencement naturel sur les moteurs de recherche, car les mots-clés importants de votre page seront mis en évidence par des balises H1, H2 ou H3.
  • Mettez l’accent sur les éléments importants. Les couleurs, les caractères gras, les listes à puces et les tableaux sont des outils pour attirer l’œil — attention toutefois de bien doser.
  • Utilisez un langage clair et simple. Évitez le ton soutenu ou la multiplication des métaphores. Le lecteur doit comprendre le message du premier coup d’œil.
  • Donnez de l’information utile et bien structurée. Pour vous aider, consultez nos articles qui vous conseillent sur la rédaction de la page d’accueil, des pages sur vos services et de la page À propos.

Enfin, si vous en avez long à dire sur un sujet et que les restrictions ci-dessus freinent votre élan, envisagez d’ajouter un blogue à votre site Web. Cet espace consacré à la publication d’articles longs permet aux internautes qui veulent en savoir plus de satisfaire leur curiosité. Parce que comme nous l’avons dit, l’humain évolue moins vite que la technologie… et nous aurons toujours besoin de contenu de fond de temps à autre pour obtenir des informations détaillées.

Wenovio est là pour vous!

Vous aimeriez être soutenu dans vos défis de rédaction Web? N’hésitez pas à communiquer avec nous.

Sources

MISEREY, Yves. Comment Internet transforme les habitudes de lecture. 26 août 2009, Le Figaro. (Consulté le 27 août 2020.)

MORAN, Kate. How People Read Online: New and Old Findings. 5 avril 2020, Nielsen Norman Group. (Consulté le 27 août 2020.)

MORKES, John et Jakob Nielsen. Concise, SCANNABLE, and Objective: How to Write for the Web. 1er janvier 1997, Nielsen Norman Group. (Consulté le 27 août 2020.)

NIELSEN, Jakob. How Users Read on the Web. 30 septembre 1997, Nielsen Norman Group. (Consulté le 27 août 2020.)

PERNICE, Kara. Text Scanning Patterns: Eyetracking Evidence. 25 août 2019, Nielsen Norman Group. (Consulté le 27 août 2020.)

Laisser un commentaire