Suppression des boutons Souligné et Justifié dans l'éditeur de WordPress - Wenovio
WENOVIO
1-844-WENOVIO

Ma soumission gratuite en un clic!

Vos coordonnées


X

Service Requis

LogoGraphismeApplication webSite webPublicité numériqueApplication mobile__Autre service

Suppression des boutons Souligné et Justifié dans l’éditeur de WordPress

Laissons les développeurs se justifier…

Depuis le version 4.7 de WordPress (décembre 2016), les boutons Souligné et Justifié ont disparus de l’éditeur.

Quelles sont les raisons qui ont décidés  les développeurs à prendre cette décision ?

Dans l’annonce officielle, Andrew Ozz explique :

Les boutons de soulignement et de justification ont été supprimés de la rangée du bas. Le soulignement est une mauvaise pratique car les lecteurs peuvent le confondre avec des liens (mauvaise accessibilité), et il n’insère pas d’élément sémantique. Justifier a une implémentation de navigateur inégale, et dans de nombreux cas, est mauvais pour la lisibilité. Les raccourcis clavier pour les deux continueront à fonctionner.
Traduction par Wenovio

Il est vrai que depuis les début du Web, le soulignement indique un lien. Pour faire ressortir un mot, il est préférable d’utiliser le style gras.

Justifier, c’est complexe

Au niveau de la justification, de nombreux utilisateurs se sont élevés contre cette décision. Mais justifier un texte est plus complexe qu’il n’y parait.

À l’époque où le typographe utilisait des caractères de plomb, il devait avoir un réel talent afin de parvenir à avoir une justification harmonieuse. En effet, il fallait régler finement les espaces entre les lettres et gérer les césures. Un texte bien justifié et difficile à réaliser à la main et encore davantage de façon automatique.

En effet la plupart des logiciels applique un calcul et ajoute seulement de l’espacement entre les mots. Cela crée parfois des lézardes, c’est à dire des effets de lignes blanches plus ou moins droite (Wikipedia) qui ne sont pas très esthétique. De plus, beaucoup de logiciels ne gère pas correctement les césures suivant les langues. Il a fallut attendre l’arrivée de InDesign ou QuarkXPress pour avoir une gestion fine de la justification. Et cela n’est valable que pour l’impression papier.

Lézarde source: https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9zarde_(imprimerie)
Exemple de lézarde

Justifier pour le Web, encore plus complexe, et non souhaitable

Pour le Web, c’est encore plus complexe car la taille des écrans et des caractères varient. On ne peut donc pas contrôler les césures et l’ajout d’espacement se fait la plupart du temps seulement au niveau des mots, et non pas des caractères.
D’ailleurs la plupart des journaux en ligne ont du texte aligné à gauche, alors que sur leur version papier, le texte est justifié.

De nombreuses études ont démontré que cela réduit la lisibilité et fatigue davantage les yeux du lecteur. L’espace entre les mots n’étant pas régulier, les yeux doivent s’ajuster constamment et cela rend difficile la lecture rapide.

Sur ordinateur et sur téléphone, on fait défiler la page horizontalement et quand le texte est aligné à gauche, il y a une irrégularité à droite qui permet de se repérer plus facilement pour passer d’une ligne à l’autre. La justification supprime cet avantage.

Tout n’est pas perdu

Pour les irréductibles qui souhaitent vraiment utiliser la justification, vous pouvez utiliser le raccourci clavier Maj + Alt + J ou Commande + Alt + j sous Mac OS.

Pour souligner, utilisez le raccourci Ctrl + u.

Il est aussi possible d’installer un plugin pour retrouver les boutons Justifié et Souligné: Re-add text underline and justify.

Pour retrouver seulement le bouton Justifié, j’aime bien ce plugin, avec humour: Who Stole the Text Justify Button ?!

Et si vous souhaitez adopter de bonnes pratiques typographiques, je vous encourage à installer wp-Typography afin de gérer correctement la justification. Il supporte le français au niveau des césures et offre de nombreuses options utiles.