Redirections d'URL: Définition, déclinaisons et objectifs
WENOVIO
1-844-WENOVIO

Ma soumission gratuite en un clic!

Vos coordonnées


X

Service Requis

LogoGraphismeApplication webSite webPublicité numériqueApplication mobile__Autre service

Redirections d’URL: Définition, déclinaisons et objectifs

Lecture de 3 minutes

Redirections d’URL… La hantise de bien des Webmestres. Il faut le reconnaître, le sujet est sensible. Mauvais choix de redirection… et BOUM vous sombrez dans les profondeurs de l’index Google. Redirection mal mise en place… et c’est votre taux de rebond qui grimpe en flèche. Trop d’erreurs 404 (contenu non trouvé) et c’est un client potentiel qui vous échappe. Bref, vous l’aurez compris, les redirections d’URL ne sont en aucun cas anodines et leurs conséquences peuvent s’avérer fâcheuses. À travers cet article (et celui qui sera publié la semaine prochaine), vous serez en mesure d’appréhender au mieux ce délicat sujet et aurez acquis les connaissances nécessaires pour permettre à votre site de tirer bénéfice d’une stratégie de redirections d’URL réfléchie.

Débutons par les fondamentaux :

Qu’est-ce qu’une redirection d’URL ?

La redirection d’URL est un processus automatique par lequel une même page Web devient accessible via différentes URLs.

Prenez garde à ne pas confondre les « redirections » avec les « erreurs ».

Bien que toutes deux se présentent sous la forme de codes d’état http envoyés par le serveur Web, elles appartiennent à des catégories différentes :

Les redirections d’URL se présentent sous la forme 3XX (301, 302, 307 etc…) alors que les erreurs s’affichent ainsi : 4XX pour les accès refusés (404, 429 etc…) et 5XX pour les erreurs côté serveur (500, 502, 504 etc…).

Pour en savoir plus sur les différentes catégories de code d’état http, je vous invite à cliquer sur le lien suivant.

Pourquoi utiliser une redirection d’URL ?

Les raisons les plus fréquentes pour lesquelles les Webmestres recourent à la redirection d’URL sont les suivantes :

  • Transfert d’un site Web vers un nouveau domaine (par exemple https://www.wenovio.com/ et http://www.wenovio.ca/)
  • Suppression du « www » dans votre domaine
  • Fusion de deux sites Web
  • Suppression d’une page ou d’un post s’il s’agit d’un blogue
  • Changement de CMS (Système de Gestion de Contenu) tel que WordPress, Joomla etc…
  • Modification de votre structure d’URLs (suppression d’une sous-catégorie etc…)
  • Activation des permaliens sous WordPress

 

Quels sont les différents types de redirection d’URL ?

La redirection 301 : Contenu déplacé de façon permanente. L’adresse d’origine est remplacée par la nouvelle page cible. Le PageRank est conservé et ses performances SEO demeurent « à priori » inchangées.

La redirection 302 : Contenu déplacé de façon temporaire. L’adresse d’origine n’est plus accessible mais pourrait le redevenir. Les robots conservent donc les deux adresses dans leur index. Attention toutefois, les adeptes du Black Hat SEO ayant abusé de cette redirection 302, il est fort probable que vous souffriez d’une baisse de visibilité, et à plus forte raison si la page cible n’appartient pas au même domaine que la page d’origine.

La redirection 303 : Contenu remplacé par un autre de manière temporaire. Dans les faits, la page d’origine est remplacé par la page cible mais demeure néanmoins la seule à être indexée.

La redirection 307 : Mêmes résultats que pour la redirection 302. L’ambigüité en moins ! En effet, nombre de robots traitent les redirections 302 comme si elles étaient des 303. Avec le code 307 c’est clair : le contenu est déplacé et non pas remplacé !

Nous passerons sous silence les redirections 300 et 308 qui ne sont utilisées qu’en de très rares occasions.

Ces premiers éléments vous donnent un aperçu théorique de la complexité du sujet. Vous verrez toutefois qu’en pratique (lien vers le prochain article), et selon la configuration mise en place pour la gestion de votre site Web, le paramétrage de vos redirections peut se faire sans connaissances techniques approfondies.

Laisser un commentaire