Suppression des liens sponsorisés à droite sur Google. Quels impacts sur le SEO et le PPC? - Wenovio
1-844-WENOVIO English

Suppression des liens sponsorisés à droite sur Google. Quels impacts sur le SEO et le PPC?

Lecture de 3 minutes

Est-ce une bonne nouvelle?

On s’y attendait depuis que Google avait effectué une batterie de tests sur un échantillon d’internautes. C’est désormais officiel : les liens sponsorisés apparaissant à la droite de votre page de résultats, lorsque vous effectuez une recherche Google, seront tout bonnement supprimés.

Une bonne nouvelle ? Oui… et Non. Je m’explique.

Il faut d’abord savoir que ces liens ne sont pas réellement éliminés. Ils sont déplacés. Les premières informations laissent à penser qu’un lien « premium » sera ajouté en haut et que de nouveaux liens sponsorisés seront ajoutés en bas de page, à la suite des 10 résultats naturels.

Idem pour les blocs PLA (Product listing Ads). (Pour celles et ceux n’étant pas familiers avec les PLA, n’hésitez pas à nous demander plus d’informations en cliquant ICI)

Qu’est-ce que cela veut dire ?

Et bien tout simplement que l’espace vertical pris par les liens sponsorisés augmente et que, par conséquent, le nombre de liens naturels visibles sans scroller diminue.

Mais cela n’est pas nécessairement un mal. En effet, si le premier résultat naturel risque il est vrai de pâtir de l’arrivée d’un nouveau lien sponsorisé juste au-dessus, les autres résultats bénéficient du fait que la concurrence Adwords qui apparaissait jusqu’alors à droite disparait.

Donc concrètement, à qui bénéficie ce changement ?

On ne se le cachera pas, en premier lieu à Google. Le géant de l’internet réalise une belle opération en réorganisant sa page. Moins de liens sponsorisés, mais à des places plus stratégiques et faisant la part belle à Google Shopping. Qu’est-ce que ça veut dire ? Encore plus de concurrence, et donc un CPC en hausse…

Les e-commerçants également trouveront quelques motifs de satisfaction dans  ce changement. Car même si le CPC moyen des campagnes Google Shopping est généralement supérieur à une campagne classique, son CTR en est bien plus performant. Et avec un résultat supplémentaire qui apparait désormais sur la première page, c’est une chance de plus de convertir l’internaute en client.

En revanche côté SEO, c’est mi-figue, mi-raisin. Les sites qui trustaient les premières places verront en effet leur nombre de clics réduire de manière assez nette, alors que les sites dont la visibilité était moyenne devraient au contraire ressentir un léger mieux.

Par contre, les sites qui apparaissaient déjà en seconde page avant cette refonte visuelle auront encore plus de mal à se faire cliquer, pour la simple et bonne raison que la première page étant désormais plus longue qu’auparavant (en haut et en bas) il est fort peu probable que l’internaute pousse sa recherche au-delà de celle-ci.

Concrètement, en tentant le double pari d’insuffler un coup de jeune au design de sa page et d’accroître ses profits en priorisant Google Shopping et en faisant jouer la concurrence pour faire envoler ses CPC moyens, Google en surprend plus d’un.  Les spécialistes SEO semblent désabusés. Leurs confrères PPC également. On peut les comprendre, car aujourd’hui plus que jamais, ces deux disciplines tendent à n’en former plus qu’une !

Laisser un commentaire